Partager :

J’aime ça :

You are currently viewing [Dossier Inspiration] : 20 astuces pour booster sa créativité dès aujourd’hui

[Dossier Inspiration] : 20 astuces pour booster sa créativité dès aujourd’hui

Que vous exerciez un métier créatif ou que vous vouliez tout simplement créer quelque chose, vous allez avoir besoin d’inspiration. Mais comment faire appel aux muses de l’inspiration créative ? Où sont-elles ? Comment les appeler ?
Les projets créatifs demandent une bonne dose d’inspiration. Surtout lorsqu’ils s’étalent sur la durée (dossier, livre, projet…). Il va falloir rester concentré et inspiré sur une longue période pour pouvoir produire votre plus beau résultat. Voyons vingt conseils grâce à ce « Dossier Inspiration ».

10 astuces d'inspiration créative pour tous

- La lecture

C’est, pour moi, la source N°1 de l’inspiration. Parce qu’en terme de création nous ne faisons que reprendre des données existantes mais en faisant des associations d’idées différentes. Là où nous pensons créer quelque chose ex-nihilo, en fait nous assemblons des connaissances et nous les présentons sous un jour différent avec notre propre sensibilité. C’est en cela que l’on peut parler de création.
Quand je dis lecture, je pense aux livres bien entendu, mais pas seulement ! Magasines, revues, articles web ou bien encore brochures publicitaires : le choix est immense quand il s’agit d’aller puiser de l’inspiration quelque part ! N’importe quel support écrit peut vous fournir de l’inspiration sur un sujet. Parfois même dans des types de supports incongrus auxquels vous n’auriez jamais pensé. Quand il s’agit de s’inspirer, il ne faut négliger aucune piste.

- Les rêves

Les rêves peuvent parfois nous emmener dans des mondes imaginaires qu’il nous aurait été difficile d’imaginer par nous-mêmes. C’est en cela que le rêve est puissant et une très bonne source d’inspiration !
Placé en 2e position de cette liste, le rêve est pour moi un énorme support d’inspiration. Je rêve peu mais en format 16/9! Souvent mes rêves ressemblent à des ébauches de scénarios de films ou de livres. Certains matins je suis complètement excitée à l’idée de partager ma petite « pépite » au petit-déjeuner. C’est un peu comme raconter un résumé de film : il faut plonger l’autre dans l’action et lui décrire les détails dont on se souvient. C’est d’ailleurs un très bon moyen pour s’en souvenir : raconter votre rêve à votre réveil va l’ancrer même si vous ne le notez pas dans un cahier tout de suite. Je me souviens ainsi de certains de mes rêves qui ont maintenant plusieurs années.

- Les discussions

Entre amis, entre collègues ou en famille, les discussions peuvent vous apporter beaucoup.
En tout premier lieu car vous allez certainement échanger avec quelqu’un qui n’a pas le même avis que vous sur une question précise. Vous allez donc objecter, lui va vouloir vous convaincre que sa manière de voir les choses est la bonne et ainsi de suite. Le contenu importe peu, c’est la gymnastique mentale imposée à ce moment-là qui va produire de nouvelles idées.
Je ne compte plus le nombre de fois ou une idée m’est apparue lors d’un apéro philosophique le vendredi soir. Oui, on appelle ça comme ça, les apéros chez nous ; justement parce qu’on digresse tellement dans les sujets que ça finit immanquablement par une discussion autour de la puissance de la vie ou un truc dans le genre... ^^
Mon conseil : ne sous-estimez pas la puissance d’un apéro (sachez que je n’incite pas à la consommation de breuvages alcoolisés car cela marche aussi sans alcool ! Peut-être grâce à la puissance du saucisson ?)

- Les vidéos

Je regroupe sous ce terme les films, les séries, les documentaires ou bien les vidéos que vous pouvez piocher sur le web. Tous ces supports racontent des histoires qui peuvent entrer en résonance avec la vôtre ou bien, par association d’idées, vous faire penser à quelque chose que vous aimeriez développer.
L’idée pour retirer de la substance utile d’une vidéo c’est d’arriver à prendre du recul lorsque vous la regardez. Ayez toujours une prise de notes mentale ou réelle afin d’en retirer des éléments susceptibles de pouvoir être réutiliser à posteriori. C’est un peu la même chose que pour une lecture de livre : le bénéfice sera beaucoup plus important pour vous si vous notez ce qui vous passe par l’esprit pendant votre visionnage ou votre lecture. À l’inverse, si vous restez dans une posture passive, vous risquez de ne retirer qu’un maigre pourcentage de la richesse du support vu ou lu…Bonus associé pour les personnes plus auditives que visuelles : écouter de la musique.

- La marche ou le sport

Vous avez déjà certainement lu cette recommandation : marcher en nature permet un lâcher-prise mental ce qui peut provoquer des ouvertures d’esprit. Et donc des idées.
Et bien j’ai une révélation pour vous : ça fonctionne. Le cerveau débranche et se retrouve beaucoup moins sollicité qu’en navigant sur Internet ou en regardant une émission télévisée. Et il a donc tout le loisir de produire de l’idée toute neuve !
Philippe Guillemant, ingénieur physicien, spécialiste notamment de l’Intelligence Artificielle, utilise fréquemment cette méthode pour générer ses idées. Et il n’est pas le seul. Les plus grands cerveaux de toutes les époques ont employés cette astuce génératrice d’idées pour avancer dans leurs travaux.

- La méditation et la visualisation

Ces deux pratiques sont des corollaires l’une de l’autre : lorsque vous pratiquez l’une vous pratiquez l’autre également. Lorsque vous méditez vous pouvez parfois glisser vers une visualisation sans vous en rendre compte. Et l’inverse. Ces deux exercices sont fortement liés au conseil précédent : la marche en pleine conscience en nature. Toutes ces actions procèdent de la même manière : les pensées qui vous assaillent en permanence se mettent en pause pendant quelques minutes ou quelques heures ce qui vous projette sur un tableau blanc d’où peuvent surgir de nouvelles pensées.
Avoir la faculté de dompter son cerveau demeure fondamental pour pouvoir exercer sa créativité au maximum.

- Les prises de conscience

Vous ait-il déjà arrivé d’avoir une « descente » d’information, un Eurêka subit en pleine journée (ou en pleine nuit d’ailleurs) ? Ce genre de moment reste plutôt surprenant puisque rien ne l’annonce. Il survient dans n’importe quelle situation : marche, sport, réunion, méditation… Peu importe que vous soyez occupé à une tâche spécifique ou bien que votre esprit vagabonde, il apparaît.
Je suis assez friande de ces moments. Ils peuvent apparaître à peu près n’importe quand mais j’ai noté une récurrence lors des moments de « rien » que je peux avoir dans une journée. Comme si le cerveau attend ce moment de relâchement pour faire émerger l’idée.

- La prise de notes

La corollaire de toutes les pistes précédentes, vous l’avez compris, c’est bien sûr de noter tout ce qui vous vient à l’esprit sans attendre ! Équipez-vous d’un petit carnet de notes que vous aurez toujours à portée de main ou bien regroupez vos notes sur votre téléphone au fur et à mesure de la semaine. Vous pouvez ensuite reporter vos notes dans un cahier, un carnet ou tout autre support de votre choix, en attendant une utilisation ultérieure.
L’important reste de noter IMMÉDIATEMENT l’association d’idée que vous venez d’avoir ou bien la citation qui vous a « parlé » avant de l’oublier. Parce que croyez-moi, vous allez l’oublier ! Et très vite !

Dossier Inspiration pour les écrivains et créateurs

Les 7 habitudes d’inspiration créative pour les écrivains ou ceux qui veulent progresser en écriture

Un moyen un peu moins « organique » reste d’essayer différents exercices d’écriture pour faire naître une notion. Dans cette optique vous pouvez :

  • Faire des listes d’idées en rapport les unes avec les autres jusqu’à ce qu’émerge une nouvelle piste de réflexion pour vous. Cela peut fonctionner aussi avec des mots simples, des expressions, des thématiques...
  • Faire du brainstorming en partant d’une idée précise et en ouvrant les possibilités à partir de là. Le plus efficace reste de le faire au minimum à 2 et au maximum à 4 ou 5. Seul vous n’allez pas être très efficace car vous risquez de tourner en rond sur votre idée et donc de ne rien apporter de neuf. À plus de 4 ou 5, il va forcément y avoir au minimum une personne qui ne va rien apporter au groupe.
  • Faire du mindmapping. Si vous êtes plutôt de nature visuelle comme moi, ce conseil devrait vous plaire. Il s’agit d’une technique entre la prise de note et le dessin : la structure est totalement libre, c’est vous le créateur ! À tester au moins une fois pour voir si vous adhérez ! Personnellement je l’utilise pour mes résumés de vidéos Tedx.
  • Écrire dans des endroits différents de d’habitude. Si vous écrivez traditionnellement chez vous, dans votre bureau ou votre chambre, déménager dans un hôtel ou une yourte peut vous aider pour finaliser un projet d’écriture ou même pour rebrancher votre connexion à votre créativité. C’est une astuce très utilisée par de nombreux écrivains. Le point amusant dans ce conseil c’est qu’en débranchant votre accès internet vous allez réussir à vous reconnecter à vous-même.
  • Voyager, bouger, découvrir de nouveaux endroits et de nouvelles cultures. Cela va booster votre créativité puisque vous allez élargir vos connaissances. Vos neurones vont donc s’activer naturellement à faire des ponts logiques entre ce que vous connaissez déjà et ce que vous venez de découvrir. Il n’en faut pas plus pour débloquer l’inspiration !
  • Observer les gens. Conseil facile pour une personne introvertie et très visuelle. Ce sera peut-être plus dur à mettre en place si vous êtes extraverti et plutôt auditif ou kinesthésique. Cette faculté est d’un grand secours pour tout ce qui à trait à l’apprentissage et donc à la créativité. Observer des gens dans la rue peut suffire à faire naître une idée ou un personnage dans votre tête.
  • Être régulier dans sa pratique. Recommandation lue et relue mais terriblement vraie : c’est grâce à votre régularité dans les exercices que vous ferez émerger de nouvelles habitudes. Cela sera ainsi de plus en facile de convoquer votre Muse Créative. Plus vous allez la solliciter et plus elle répondra présente pour vous. Pensez à elle en terme de muscle : plus vous faites de répétitions de squats, plus vous vous musclez les fesses. Là, c’est pareil ! Inscrivez-vous à un atelier d’écriture, participez à un cercle d’écrivain ou bien attelez-vous à la tâche chaque jour. Peu importe votre moyen d’action, choisissez celui qui vous convient le mieux et pratiquez-le.

Bonus 1 : Internet et Inspiration

La pratique qui peut booster votre imagination ou la tuer : faire des recherches sur Internet.
Je pense qu’il y a deux écoles de pensée sur ce conseil précis.
Effectuer des recherches sur un sujet peut apporter énormément d’idées et de matière pour pouvoir écrire sur un sujet. À l’inverse, cela peut vous emmener dans le dédale du labyrinthe web ; dont vous sortirez, au mieux, plusieurs minutes plus tard, au pire, plusieurs heures plus tard !
À vous de voir si vous avez une fâcheuse tendance à flâner sur Internet pour rien ou bien si vous êtes suffisamment concentré pour éviter tout débordement vers les réseaux sociaux !

Dossier Inspiration avec Internet et l'Intelligence Artificielle (IA)

Bonus 2 : l’Intelligence Artificielle (IA) pour l'Inspiration

Savoir vivre avec son temps c’est peut-être utiliser l’IA à bon escient, pour ce qu’elle est : un formidable outil de recherche. Alors bien sûr, inutile de parler des dérives possibles comme le plagiat ou la perte d’imagination : ce sont certainement les prochains fléaux de ce XXIe siècle. Je pense que l’on peut utiliser cet outil qu'est l'IA en conscience, de manière à en retirer le meilleur et à justement trouver comment booster notre imagination.
J’ai démarré l’écriture de cet article en listant rapidement les 5 éléments principaux où je puise mon inspiration au quotidien. Il y avait la lecture, les rêves, la marche en nature, la méditation, la visualisation et j’avais noté en bonus, l’IA.
J’ai ensuite fait une recherche ChatGPT : « Les 15 différentes manières pour aller puiser de l'inspiration. » L’IA m’a listé 15 manières d’aller puiser de l’inspiration en 400 mots. Je suis partie de cette base pour écrire mon article de plus de 2000 mots. Alors, oui, l’IA m’a sorti sa liste en 15 secondes mais elle était « pauvre » sur tous les plans : répétitions, conseils qui se chevauchent, pas de développement dans les idées ni d’exemples concrets…
À vous d’utiliser cet outil, non pas pour « tricher » mais pour vous inspirer et vous forcer à vous challenger au contraire ! Je suis ainsi passée d’une idée d’article d’environ 500 mots à un dossier complet de plus de 2000 mots sur les différentes manières d’aller puiser de l’inspiration.

Comme d’habitude avec les listes de conseils que vous pouvez trouver sur Internet, à vous de sélectionner ceux qui résonnent et fonctionnent pour vous.
Et n’oubliez pas d’expérimenter et de trouver votre propre source de créativité : cette dernière ne se situe peut-être pas dans ce dossier. À vous de jouer ! Où se situe votre créativité ?

Vous avez certainement remarqué que je n’ai listé que 19 conseils tout au long de cet article.
Voici la 20e astuce pour booster votre créativité : écrire un article. En pleine écriture de celui-ci j’ai eu une idée pour un autre article ! Ça ne s’invente pas ! ^^