Partager :

J’aime ça :

You are currently viewing Les 5 bonnes raisons de lire un livre quotidiennement

Les 5 bonnes raisons de lire un livre quotidiennement

Lire un livre c’est toujours une compétence irremplaçable, même au XXIe siècle. Nous baignons dans le numérique mais la nécessité d’apprendre et de se détendre par la lecture reste toujours aussi vivante. Je vous propose une plongée en cinq actes dans l’univers ramifiée de la lecture et de ses bienfaits sur notre esprit.

Lire un livre pour apprendre de nouvelles compétences et découvrir de nouveaux univers

La raison principale qui pousse à ouvrir un livre c’est souvent pour enrichir ses connaissances. Peu importe le sujet, qu’il s’agisse de jardinage ou d’un essai philosophique, vous allez être tenté de réunir des connaissances de cette manière. C’est la plus simple, la moins coûteuse et la plus facile à mettre en place. Il n’y a qu’à aller dans votre librairie préférée, feuilleter les ouvrages disponibles sur le sujet qui vous intéresse et ensuite en sélectionner quelques uns : simple, basique.

La lecture c’est aussi plonger dans un autre univers. Parce qu’à côté des essais, il y a une autre catégorie reine : les romans. Là où les premiers vont enrichir vos connaissances, les romans vont vous permettre d’ouvrir une fenêtre sur un monde que vous ne connaissez pas ou peu. Donc double effet lecture : nouvelles informations et nouvel univers à découvrir !

Peu importe le support de lecture choisi, pourquoi lisez-vous au final ?

Par curiosité. Parce que nous sommes tous des animaux curieux (si vous êtes correctement câblé). Et la lecture c’est vraiment l’option n°1 pour assouvir cette curiosité débordante. Alors, vous allez me dire : il y a d’autres supports aussi, comme les vidéos. Oui mais. Vous êtes plutôt passif devant une vidéo, alors que devant un livre, vous êtes naturellement plus concentré, et donc plus susceptible de retenir ce que vous lisez ! C’est d’ailleurs l’objet de ma deuxième partie.

Lire un livre pour booster son cerveau et améliorer sa mémoire

La lecture c’est vraiment une bonne raison pour muscler son cerveau en douceur. C’est moins violent que les mots croisés ou le sudoku mais ça active le bulbe rachidien quand même. Le déclin cognitif avançant avec l’âge, vous avez tout intérêt à ouvrir un bouquin quotidiennement pour muscler cet organe que l’on ne voit pas. Et je vous vois venir d’ici : non, scroller des informations sans intérêt sur les réseaux sociaux ne s’apparente pas à de la lecture !

Le gros problème des informations sur les réseaux sociaux c’est leur manque de profondeur. Vous ne restez pas concentré très longtemps sur un post car il est conçu pour être consommé rapidement, comme du fast-food. Hors, la lecture c’est tout l’inverse : cela demande de se poser au calme pendant quelques minutes et de se concentrer sur le même sujet. Tout l’inverse.

Lire entretient donc le cerveau et par ricochet, la mémoire. Alors c’est comme la musculation, si vous en faites une fois par semaine vous ne serez jamais musclé ! Vous l’avez compris : la clef ici, c’est la régularité. Plus vous allez lire, plus vous lirez longtemps et plus vous lirez rapidement. Je vous parlerai d’ailleurs dans un autre article de lecture rapide : est-ce vraiment si bien que ça ? Est-ce possible ? Est-ce une compétence qui s’apprend ?

Lire un livre pour créer une bulle de détente et faire descendre le niveau de stress

Lire un bon livre c’est comme déguster un bon plat. Je dis « un bon » car vous êtes censé stopper toute lecture ennuyeuse ou qui ne vous apporte rien. Il existe tellement de livres sur tellement de sujets que vous allez bien finir par trouver chaussure à votre pied ! N’ayez pas peur ou honte de ne pas finir un livre ou de n’en lire que la moitié. Certains livres sont faits pour être lus en diagonale quand d’autres méritent une attention de tous les instants. Rien d’anormal là-dedans.

La lecture c’est l’occasion de créer une bulle temporelle rien qu’à vous. Vous ouvrez un livre, vous plongez dedans, et vous voilà parti pour plusieurs minutes (heures) d’apprentissage ou de détente. Le processus n’a rien de compliqué : vous devez simplement trouver le temps et le courage de la faire chaque jour. Simple, basique (je précise que je ne suis pas fan comme on pourrait le penser).

Lire un livre pour enrichir son vocabulaire… dans toutes les langues

L’une des très bonnes raisons de se mettre à la lecture c’est aussi pour enrichir son vocabulaire. Et ce, dans n’importe quelle langue ! L’enrichissement du vocabulaire c’est la raison n°1 pour se mettre à la lecture. C’est de cette manière que vous avez acquis vos premiers mots étant petit. La méthode reste inchangée lorsque l’on grandit : lire des livres permet d’ajouter petit à petit des mots à son propre dictionnaire.

Si vous souhaitez apprendre une nouvelle langue, vous allez vous entraîner à la parler, à l’écouter. Mais vous allez aussi passer par la case lecture. Lire un livre dans une autre langue c’est l’assurance de faire travailler son cerveau deux fois plus ! D’abord parce qu’il va falloir apprivoiser les nouveaux mots que vous allez croiser (la collection des romans Harrap’s est très bien faite pour cela avec un dictionnaire intégré dans la marge). Mais également parce que vous allez devoir vous concentrer davantage pour assimiler les informations.

Parsemez vos lectures d’un peu de V.O. de temps en temps peut constituer un bon challenge !

Lire un livre pour améliorer sa concentration et rentrer plus facilement en phase de Deepwork

La concentration c’est un point clé lorsqu’on lit. Pourquoi certaines personnes sont-elles plus rapides que d’autres à lire ? Je pense que cela a à voir avec le niveau de concentration du lecteur. Plus vous allez être focus sur votre livre (peut-être même que vous prenez des notes en même temps ? Saine habitude !), plus votre niveau de lecture va augmenter. Et par niveau de lecture, j’entends aussi rapidité !

Le Deepwork va devenir une habitude de travail extrêmement recherchée dans le futur. Notre cerveau aime zapper d’une activité à une autre, d’où la cote de popularité des réseaux. La capacité de concentration sur de longues plages d’étude va donc devenir une denrée rare dans les années à venir. La lecture peut devenir un moyen facile pour vous prémunir contre cette tendance sociale et générationnelle. Réapprendre à se concentrer au milieu de cet océan de sollicitations : cela pourrait devenir la nouvelle devise zen du XXIe siècle !