Partager :

J’aime ça :

You are currently viewing Les Templiers dans Assassin’s Creed : comment Ubisoft fait voyager le joueur entre réel et imaginaire

Les Templiers dans Assassin’s Creed : comment Ubisoft fait voyager le joueur entre réel et imaginaire

Les Templiers sont une composante essentielle du récit dans Assassin's Creed, une série de jeux vidéo à succès développée par Ubisoft depuis 2007. Au fil des années, les jeux ont exploré de manière approfondie et complexe la relation entre les Assassins et les Templiers, deux factions en conflit perpétuel pour le contrôle du monde.

J’aimerai explorer avec vous la manière dont les Templiers sont abordés dans cette saga vidéoludique dont le dernier épisode, Assassin’s Creed Mirage, est sorti le 05 octobre 2023.

Les origines des Templiers dans Assassin's Creed

L'histoire des Templiers dans la saga Assassin's Creed remonte au tout premier jeu : les Templiers y sont présentés comme les principaux antagonistes. Ils s’opposent alors aux Assassins, un groupe de mercenaires qui luttent pour la liberté et la préservation de la libre volonté de l'humanité.

Les Templiers, eux, croient que l'ordre et le contrôle sont nécessaires pour éviter le chaos et garantir la paix. Ils cherchent donc à obtenir ce contrôle et ce pouvoir à l’aide des anciennes technologies d’une civilisation de précurseurs connus sous le nom de "Première Civilisation".

Les premiers jeux de la série dépeignent les Templiers comme une organisation secrète et puissante qui a influencé de nombreux événements historiques majeurs comme :
- La Troisième Croisade
- La Renaissance Italienne
- La Guerre d'Indépendance Américaine
- La Guerre de Sept ans
- La Révolution Française
- La Révolution Industrielle Anglaise

Le personnage principal, Desmond Miles, découvre qu'il est un descendant d'une longue lignée d'Assassins et qu’il doit donc contrecarrer les plans des Templiers en revivant les mémoires génétiques de ses ancêtres Assassins. Une histoire de base plutôt alambiquée, structure générale de tous les autres jeux qui sortiront au fil des ans.

L'évolution de la relation entre les Assassins et les Templiers au fil des jeux

Au fur et à mesure que la série progresse, on commence à saisir les nuances de la relation entre les Assassins et les Templiers. On va même découvrir que tous les Templiers ne sont pas nécessairement des méchants et que tous les Assassins ne sont pas nécessairement des héros (Assassin’s Creed Rogue).
Les motivations des personnages des deux côtés deviennent plus complexes en même temps que l’intrigue se ramifie.
Cette nuance a continué à se développer tout au long de la série, notamment avec le personnage de Haytham Kenway dans Assassin's Creed III, qui est à la fois un Templier et le père du protagoniste Assassin, Connor.

Les différents objectifs de l’Ordre des Templiers dans les jeux

Un élément important de la saga Assassin's Creed reste la variété des objectifs des Templiers à travers le temps. Certains cherchent à obtenir le pouvoir et la domination, d'autres sont motivés par des idéaux tels que la paix mondiale ou l'éradication de la corruption. Il y a autant de personnages Templiers que de motivations différentes de contrôler le monde.

Dans Assassin's Creed IV: Black Flag, le personnage principal, Edward Kenway, découvre que certains Templiers ne recherche pas simplement le pouvoir. Ils sont plutôt en quête de stabilité dans la région des Caraïbes : une vision beaucoup plus « commerciale » de la quête templière qui colle bien à la liberté de l’époque dépeinte.

L'idée que les Templiers poursuivent des objectifs variés a permis d'explorer différentes facettes de l'Ordre tout au long de la série. Certains jeux mettent en avant les Templiers en tant qu'antagonistes majeurs (Les Borgia dans Assassin’s Creed II par exemple), tandis que d'autres introduisent des personnages Templiers ambigus qui remettent en question les motivations des Assassins.

Puisse le Père de la Sagesse nous guider
Devise Templière dans Assassin’s Creed
L’Ordre du Temple utilise les fragments d’Éden (le nom des artefacts de la Première Civilisation) pour encourager le progrès scientifique, croyant sincèrement qu’il n’existe aucune autre manière d’atteindre ce noble objectif.

Le thème récurrent des Assassin's Creed est la quête de la liberté et de la connaissance. Tandis que les Assassins se battent pour la liberté individuelle, les Templiers cherchent à instaurer un ordre mondial basé sur le contrôle. Les Templiers pensent que l’Humanité doit être guidée vers un monde meilleur tandis que les Assassins défendent l’idée du libre arbitre. C’est en cela que leurs opinions et leurs méthodes divergent.

Cette dualité demeure au cœur de la saga même si elle se nuance avec le temps. Cela invite d’ailleurs les joueurs que nous sommes à réfléchir sur les motivations et les actions des deux factions. Ajoutant ainsi une dimension philosophique à cette série de jeux.

Les voyages entre l'Histoire réelle et le Storytelling d’Ubisoft

Les jeux Assassin’s Creed nous plongent profondément dans l'histoire et la mythologie, mêlant des éléments réels à des éléments imaginaires, brouillant ainsi la ligne de démarcation entre réel et invention.

La série a brillamment introduit "l'Animus", une machine qui permet aux personnages de revivre les souvenirs de leurs ancêtres. Cela permet ainsi aux joueurs de voyager dans le temps et de revivre des périodes historiques marquantes.

Les Assassin’s Creed permettent de déambuler DANS l’histoire en conversant
avec des personnages historiques in situ !
Le conflit centenaire entre Assassins et Templiers sert donc de toile de fond à des récits riches en intrigues et en personnages nuancés. Les équipes d’Ubisoft ont travaillé sur chaque opus avec des historiens pour s’assurer une base historique stable sur laquelle travailler et cela se ressent.

Alors, bien entendu, il y a pléthore d’inexactitudes historiques pour les puristes ! Mais elles sont nécessaires à l’intrigue et au bon fonctionnement d’un jeu. Tous les personnages (qu’ils soient Assassins ou Templiers) restent des personnages de fiction, créés spécifiquement pour servir une intrigue, non pour en faire des représentations historiquement précises.

L’Histoire est un prétexte et un support pour raconter DES histoires.
L’Ordre des Templiers dans Assassin's Creed est bien évidemment inspiré du réel Ordre des Chevaliers du Temple, né au XIIe siècle à l’occasion du Concile de Troyes par le Pape Innocent II. Leur mission réelle était la protection des pèlerins qui se rendaient à Jérusalem, alors terres de croisades et de guerre sainte.

Ubisoft a choisi de nous mettre du « bon » côté en interprétant les Assassins en tant que joueur mais je pense que le plaisir de jeu aurait été exactement le même si nous avions personnifié les Templiers en tant que « sauveurs du monde » contre de redoutables maîtres Assassins. J'explorerai d'ailleurs cet aspect lors de mon prochain article sur les Templiers, présentant une version inédite de l’histoire que personne ne connaît...

Les jeux Assassin's Creed restent ainsi une manière différente mais tout aussi riche de s’intéresser à l’histoire de notre monde et plus particulièrement à l’histoire des Templiers dont vous pouvez découvrir une tranche jusqu’au 15 janvier 2024 à Paris grâce à cette exposition temporaire.