Partager :

J’aime ça :

You are currently viewing Vaincre le syndrome de la page blanche avec 15 astuces

Vaincre le syndrome de la page blanche avec 15 astuces

Pour vaincre le syndrome de la page blanche [ou leucosélidophobie de son « petit » nom d’origine grecque (leukos-blanc, sélidos-page et phobos-peur)], j’ai crée une liste de 15 astuces pour booster votre créativité. Le syndrome de la page blanche peut toucher les rédacteurs, mais également les compositeurs ou les peintres. Bref, les créateurs.

Il s’agit d’une impossibilité pour l’artiste de commencer ou de poursuivre son œuvre. Ce blocage peut être fréquent chez ceux qui veulent rendre la copie parfaite, devenant ainsi incapables de produire quoi que ce soit qui ne soit pas excellent. On peut donc lier le syndrome de la page blanche au manque de confiance en soi, à l’anxiété et à la peur de l’échec.

Voici mes 15 astuces pour en finir avec ce syndrome du créateur en manque de confiance.

Les 15 astuces pour éliminer le syndrome de la page blanche de l’équation

  1. Faire des recherches en amont : une bonne phase de préparatif peut vous éviter bien des déboires...
  2. Être curieux : lire beaucoup, sur tous les sujets, idéalement tous les jours, va vous éviter les pannes sèches.
  3. Entraîner son cerveau : réaliser régulièrement des jeux pour muscler votre neuroplasticité.
  4. Préparer une ébauche la veille : commencer à rédiger une ou plusieurs informations importantes la veille. Pour ensuite démarrer avec des idées déjà en place le matin suivant !
  5. Découper son texte en morceaux : ainsi, vous ne travaillez que des petites parties moins impressionnantes que le rendu final.
  6. Penser à son écrit comme un jeu : cela peut vous enlever la pression du résultat et libérer votre écriture.
  7. Rester ouvert aux possibilités : remarquez les suggestions qui s’offrent à vous en cours de journée afin d’alimenter votre créativité naturellement.
  8. Être régulier dans sa pratique : pratiquer quelques minutes par jour va entraîner votre cerveau et le programmer à se mettre en route « à la demande ».
  9. Minuter son travail : parfois, se mettre des deadlines permet d’être plus productif et de se concentrer plus efficacement.
  10. Fixer un nombre de mots à atteindre : tout dépend de votre manière d’être mais si vous aimez les challenges cela peut être un très bon moyen pour se mettre en route intellectuellement !
  11. Choisir un sujet challengeant : rien de tel qu’un sujet plus ardu, inattendu ou compliqué pour muscler votre cerveau et le mettre à la tâche !
  12. Choisir un sujet passion : au contraire, choisir un sujet moins contraignant peut vous débloquer le cerveau. Les mots sortiront plus librement si vous vous orientez sur un sujet que vous connaissez parfaitement.
  13. Aller s’aérer : certainement le meilleur conseil de la liste. Allez promener le chien, allez marcher, allez courir, bref, sortez !
  14. Faire une pause : essayez un exercice de respiration pour vous mettre en action. Ou bien faites une mini séance de méditation pour vous vider l’esprit et vous reconnecter sereinement.
  15. Avoir un rituel : créez votre propre rituel de mise en route à faire avant chaque session créative.

Je vous ajoute une dernière astuce en bonus pour vous aider dans toutes vos démarches créatives. C’est peut-être l’astuce la plus forte pour vaincre le syndrome de la page blanche :

  • Trouver le but de son écriture : discernez pourquoi ou pour qui vous écrivez. Cela peut vous aider à garder la motivation au fil des des mois qui passent.